RSS
Hasiera > Paperezkoa > Sports

Sports - Rugby

Didier Faugeron : «On ne parle pas d’exploit»

 

bopb.jpg

20/12/2013

Entretien avec Didier FAUGERON / entraîneur du Biarritz Olympique


Marc DUFRECHE

Lors d’un déplacement à Clermont difficile de parler de victoire possible pour une équipe du Top 14, surtout lorsqu’on est dernier du championnat comme Biarritz.  “On ne parle pas d’exploit. On parle déjà d’un comportement qui soit digne de ce nom”, déclare l’entraîneur Didier Faugeron qui une fois de plus doit composer avec un effectif amoindri. Faugeron lancera d’ailleurs dans le grand bain  un deuxième ligne de 20 ans  Éric Dos Santos.

Qu’allez-vous chercher à Clermont ?

C’est un match important comme ils le seront tous. Celui-ci au même titre que les autres. Pas plus pas moins. On a un match à faire contre le leader du championnat et je dirais même le leader de la Hcup. Ils sont invaincus depuis je ne sais combien de temps. Ils ont un jeu bien en place et plus qu’agréable à regarder.

Vous avez retrouvé un peu de confiance après une trêve européenne et deux succès ?

La trêve européenne nous a permis oui de retrouver la victoire. Ça, c’est le plus important. Malheureusement, cela ne nous a pas permis de souffler puisque l’on a utilisé quasiment les mêmes joueurs.

Justement vous alignez cette fois un deuxième ligne que personne ne connaît Éric Dos Santos ?

Forcément que personne ne le connaît. Il est entré au centre de formation, en arrivant de Mont-de-Marsan. On est dans notre logique au niveau des deuxièmes lignes puisque Erik Lund enchaîne tous les matchs et ensuite on a les trois jeunes du centre de formation qui assure la deuxième place voir la troisième sur le banc. Si on peut faire la comparaison avec Clermont et ses internationaux et bien Dos Santos est international portugais. Lockeley a fait les matchs de challenge et il y a laissé quelques plumes, donc on va chercher encore plus loin dans notre réserve. Derrière il y a neuf trois quarts professionnels disponibles sur douze, et là encore on va puiser avec Teddy Thomas qui sera le dixième. Tous les disponibles sont là sur le terrain et si l’on a quelques pépins supplémentaires il faudra faire appel aux Reichels, voir au Crabos.

Quelles sont les qualités de Dos Santos ?

C’est un deuxième ligne en formation qui a besoin de se forger un corps de deuxième ligne au niveau professionnel. Il travaille pour ça. S’il est là, c’est qu’il fait des efforts et que c’est le moment d’étalonner son niveau. Que lui se rende compte du chemin qu’il reste à faire pour atteindre le haut niveau en Top 14. Je ne sais pas si ce sera une récompense… Oui je pense quand même qu’aller jouer à Clermont c’est quelque chose d’important et il se rappellera de son premier match en première.

Est-ce que les quinze derniers jours et le feuilleton fusion ont perturbé le vestiaire ?

On le serait à moins. Si la question était posée dans le vestiaire bayonnais, ça serait exactement la même réponse. Forcément qu’il y a eu des inquiétudes, des questions qui se posent. Oui c’est compliqué de préparer des matchs dans ces conditions-là.

Malgré tout il semble régner une bonne ambiance dans le vestiaire ?

Oui et heureusement qu’il y a de l’enthousiasme. C’est même notre moteur essentiel pour le moment pour pouvoir exister dans ce championnat.

Vous pensez à l’exploit possible à Clermont ?

On ne parle pas d’exploit. On parle déjà d’un comportement qui soit digne de ce nom. Il faut être sérieux et réaliste. Combien de points séparent Biarritz de Clermont ? Ce n’est pas non plus le fait du hasard.

Ce match est-il à englober dans une série qui arrive pour le BO ?

Oui justement. On peut même voir un peu plus loin puisqu’on a un déplacement à Montpellier et puis la réception de Paris. Si on se projette jusqu’au début 2 014 et la réception de Paris, on va s’apercevoir que les Parisiens auront une heure d’avion en tout et pour tout sur trois matchs pour venir jouer chez nous. Et nous, nous aurons d’ici là 28 heures de bus. C’est quelque chose qu’il y a à prendre en compte. On essaye là aussi de gérer au mieux ces voyages.

 

inprimatu