RSS
Hasiera > Paperezkoa > Pays Basque

Pays Basque

Une chaîne humaine pour le droit à décider

 

p006_01_2.jpg

19/11/2013

G. C.

La plate-forme Gure Esku Dago (“c’est entre nos mains”) a annoncé samedi à Durango l’ouverture des inscriptions pour la chaîne humaine en faveur de l’autodétermination. Celle-ci aura lieu le dimanche 8 juin 2014 et reliera Durango (Bizkaia) à Iruñea (Nafarroa), soit 123 kilomètres. L’initiative prend pour modèle la chaîne humaine organisée le 11 septembre dernier en Catalogne pour promouvoir là aussi le “droit à décider”.

Les organisateurs souhaitent une mobilisation générale de la société basque en faveur du droit à décider. Ils ont appelé de leurs vœux une “activation populaire” de forces, qu’ils ont souhaitée “large, plurielle et transversale” en faveur de ce droit.

“Il appartient à nous tous de tisser l’activation [sociale], en unissant les bonnes volontés de différentes villes et de différentes sphères, en se réunissant, en défendant et intériorisant les arguments qui approfondissent la nécessité, la possibilité [...] et la légitimité du droit à décider dans les différents secteurs”, ont déclaré les promoteurs de cette chaîne humaine selon la presse d’outre-Bidassoa.

Pour les organisateurs, il est temps de donner la parole aux citoyens sur l’avenir du Pays Basque. “En dernière instance, la décision sur notre futur doit être uniquement entre nos mains à tous”, ont-ils estimé.

Le slogan de la chaîne humaine sera “Nous sommes une nation, nous avons le droit de décider, c’est l’heure de la citoyenneté”.

La plate-forme Gure Esku Dago avait été présentée au public au début du mois de juin dernier au Ficoba d’Irun. Elle a pour but de réunir les personnes favorables au droit à décider quelle que soit leur appartenance politique.

Depuis, une large campagne de “présentation sociale” de l’initiative a débuté avec des réunions dans de nombreux villages du Pays Basque Sud.

Autant à Irun en juin que samedi à Durango, ce sont surtout des personnalités du monde de la culture basque qui se sont mises en avant. Samedi, ce sont les musiciens Kepa Junkera et Eñaut Elorrieta ainsi que Txaro Arteaga, ancienne directrice de l’Institut basque de la femme-Emakunde, qui ont ouvert le bal des inscriptions.

Le 11 septembre dernier, des dizaines de milliers de Catalans avaient formé une chaîne humaine de plus de 400 kilomètres pour revendiquer le droit à décider. C’est ce qu’on a appelé la “voie catalane”, elle-même s’inspirant de la “voie balte”, une chaîne humaine qui avait réuni 2 millions de Baltes en 1989 pour réclamer leur indépendance de l’URSS.

Gure Esku Dago souhaite maintenant que le Pays Basque Sud s’inspire de cette “voie catalane”.

inprimatu