RSS
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Municipales 2014 : Brisson et Veunac se disputent l’appui de l’UDI

 

p008_ona.jpg

26/10/2013

Pierre MAILHARIN

Fin de la “Veunac-mania” à Biarritz ? Aux ralliements multiples de ces derniers jours - Peio Claverie, leader de la liste de gauche abertzale Biarritz Elkartu (14,60 % en 2008) ; Michel Poueyts, président du groupe abertzale Biarritz Autrement ; Patrick Destizon, élu d’opposition de centre-droite - il y a désormais peu de chance que succède le soutien de l’UDI au candidat centriste.

C’est en tout cas ce qu’a affirmé, par le biais d’un communiqué, l’UDI des Pyrénées-Atlantiques : “Jean Louis Borloo vient de faire parvenir à Philippe Morel, chef de file UDI pour Biarritz, une lettre par laquelle il confirme l’accord conclu entre l’UDI et l’UMP pour les élections municipales de Biarritz. Cet accord engage l’UDI dans la liste de rassemblement du Centre, de la droite et de la société civile conduite par Max Brisson. Seule la liste “Le Temps des Biarrots” peut se revendiquer de l’UDI et utiliser son sigle et logo dans son matériel de campagne”.

Michel Veunac dément

Contacté, Michel Veunac n’a pas dit son dernier mot.

Il croit toujours à un renversement de l’accord : “J’attends la décision qui va être prise entre le Modem et l’UDI dans les prochains jours, pour savoir ce qui sera décidé à l’échelon national”, nous a-t-il indiqué hier, estimant que “si l’accord pose le Modem comme partenaire prioritaire de l’UDI, sachant que le sortant à Biarritz est un Modem (Didier Borotra, ndlr), ça posera un problème (sous-entendu l’accord UDI-UMP)”.

En fin de journée, le candidat centriste a même contredit les informations de la section locale de l’UDI affirmant que “l’entourage de Jean-Louis Borloo dément catégoriquement qu’il ait signé cette lettre.” Balle au centre.

inprimatu