RSS
Hasiera > Paperezkoa > Pays Basque

Pays Basque

Anboto, montagne sacrée des Basques

 

durangaldea1.jpg

24/07/2013

Haizea ONAINDIA

Le parc naturel d’Urkiola se situe entre les provinces de Bizkaia et d’Araba. Son sommet le plus haut est Anboto qui culmine à 1 331 m d’altitude.

Selon les croyances ancestrales, la Dame d’Anboto, divinité suprême et déesse de la nature, y vivait dans une grotte. Chaque vendredi, elle y avait rendez-vous avec Sugaar, son époux et dieu des colères du ciel, pour y concevoir des orages, qui apporteraient la fertilité à la terre et aux humains, mais parfois aussi la honte. On attribuait à Mari une longue chevelure blonde qu’elle peignait à l’aide d’un peigne d’or, assise à l’entrée de la grotte.

La divinité était connue sous d’autres noms, tels que Maya, Lezekoandrea et Loana-gorri. Il n’y a pas de certitude quant à l’origine du nom “Mari”, mais il semblerait qu’il y ait eu convergence entre “emari” (cadeau, en euskara) ou “ama” (la mère), et Marie, mère de Jésus chez les chrétiens.

Cette proximité dans les noms a vraisemblablement aidé à fondre les cultes païen et chrétien. Les lieux de culte, nombreux dans toute la région d’Urkiola, ont été assimilés lors de l’avènement du christianisme et on y a construit des ermitages et des calvaires. Ils sont si imprégnés de spiritualité que le sanctuaire des saints Antoine le Grand et Antoine de Padoue, dans la commune d’Abadiano, est devenu l’un des plus visités. Aujourd’hui, la vénération des Basques pour la Vierge Marie (au Pays Basque, toutes les messes se terminent par une ovation à la mère du Christ) garde certainement encore trace de celle que ses ancêtres portaient à Mari.

Les Basques adoraient bien d’autres forces de la nature, comme le Soleil, l’eau, la Lune, l’air, les montagnes, les forêts. La croix basque serait d’ailleurs un symbole solaire. Quant aux demi-dieux, les basajaunak, on leur attribuait également des forces hors du commun de protection des troupeaux et des champs. Selon certaines légendes, ce sont eux, ainsi que les géants mairiak ou jentileak qui auraient bâti les dolmens et cromlechs au Pays Basque.

Les fameuses eguzkilore (Carlina acaulis), très abondantes dans la région et que l’on trouve encore à l’entrée de nombreuses maisons au Pays Basque, tirent elles aussi leur origine d’une croyance liée à la déesse Mari. En effet, afin de protéger les bergers et les brebis contre Gaueko (“de la nuit”, en euskara), l’esprit des ténèbres, Mari créa Ilargi (sa première fille), déesse de la Lune, qui protège la nuit de sa lumière, puis Eguzki, la déesse du Soleil (sa deuxième fille). Enfin, Mari bénit toute entrée qui serait surmontée d’une eguzkilore. Bien d’autres divinités peuplent les croyances de nos ancêtres basques. Ainsi du fameux akerbeltz (bouc noir) qui a le pouvoir de protéger le bétail placé sous sa protection.

Aujourd’hui encore, il existe quantité d’otoitz txiki (“petites prières”) faites le soir à l’attention du Soleil. Après tant de procès en sorcellerie qui ont pourtant marqué tristement l’histoire, ces croyances venues d’un autre temps résonnent encore dans les esprits du peuple basque.

ITINÉRAIRES DU PARC NATUREL URKIOLA

Le parc naturel d’Urkiola est traversé par trois chemins très parcourus :


*GR-12 Euskal Herriko bidezidorra

*GR-38 Route du vin et du poisson

*GR-123 Bizkaiko bira


Le parc est également parcouru par trois plus petits sentiers qui ont des variantes :


*PR-BI 201, depuis le port d’Urkiola à Elorrio, traverse la zone nord-ouest du parc par Mugarra, Untzillaitz, Anboto et Besaide. Là, il rejoint les grands chemins GR-123, et GR-122.

*PR-BI 201.1, d’Arrazola à Zumela où il rejoint le GR-123. Il passe par l’ancienne route pavée qui relie Atxondo à Urkiola. Il passe entre les haies qui bordent un ruisseau entre Anboto et Andasto.

*PR-BI 201.2, d’Arrazola à Zabalandi où il rejoint le GR-12, puis il prend une pente abrupte sur le versant sud d’Anboto en dessous de la grotte de Mari.

*PR-BI 202 entre Güenzelai et Santiago à Atxondo, passe par les coteaux de Larrano et l’ermite de Santa Barbara. C’est une variante du PR-201.

*PR-BI 202.1, entre Olarreta et Larrano, dénivelé de 435 mètres.

*PR-BI 203, le sentier d’Aramotz traverse le mont Aramotz dans le sens est/ouest, reliant Durango à Zornotza.

*PR-BI 203.1, entre Belatxikieta et Lemona parcourant Aramotz du nord au sud et aboutissant dans la vallée d’Arratia.

FÊTES ESTIVALES

IURRETA    : Mikel Deuna, 29 septembre, fêtes patronales.


DURANGO : Rallye classique de Durango les 23 et 24 septembre.


ZORNOTZA : fêtes du village du 15 au 27 juillet.


GARAI : San Jakes le 25 juillet / Santa Ana : le 26 juillet / San Iñaki le 31 juillet.


IZURTZA : Vierge d’Erdoitza, le 8 septembre / Santa Ageda, le 2 septembre / Santo Tomás, le 9 septembre.

OTXANDIO : Santamanak, fêtes du village le 18 juillet.


ATXONDO : Andra Maria le 15 août.


ELORRIO : fêtes du village le premier dimanche de septembre pendant huit jours.


ZALDIBAR : Santa Isabel, le 8 juillet.


BERRIZ : fêtes du village du 2 au 10 juillet.


MALLABIA : 15 août.


ERMUA : fêtes du village le 25 juillet.

Où dormir, où manger ?

Zornotza

Cidreries :   

*Ibarra. Tél. : 946 73 11 00

*Uxarte. Tél. : 946 30 88 15

Restaurant :   

*Kanbio. 31, San Miguel Dudea.

Tél. : 946 73 00 33

*Gîte Etxano. Dudea, 5.

Tél. : 946 73 11 93

Hôtel :

Harrison Etxea. San Pedro, 12.

Tél. : 944 26 95 46 / 946 30 06 83

Durango

Bars :

*Alpino. Goienkale, 8.

*Udaberri. Goienkale, 10. Tél. : 946 81 80 41

Restaurant :

Txantonesa Taberna. Goienkale, 3.

Tél. : 946 20 21 13

Hôtels :    

*Pension Errota. Intxaurrondo, 54.

Tél. : 946 21 60 21 / 946 21 58 77

*O Camiño. Ollería, 8. Tél. : 946 21 60 36

Otxandio

Restaurant :    Korostondo, chemin de Dimara.

Tél. : 945 45 05 50 / 606 36 89 36

Elorrio

Restaurant :    Kanpazar Erretegia. Kanpazar gaina. Tél. : 946 58 29 12 / 669 30 26 86

Mallabia

Bar : Herriko Taberna ; 3, Askalde.

Tél. : 943 17 49 52

inprimatu