RSS
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Le maire d’Arcangues refuse de marier deux personnes de même sexe

 

p005_02ona.jpg

07/06/2013

Carole SUHAS

Les couples de même sexe qui envisageraient de se marier à Arcangues devront passer leur route. Au moins jusqu’à ce que le maire, Jean-Michel Colo, termine son mandat. Alors que la loi autorisant le mariage pour tous a été promulguée le 18 mai dernier, le maire UMP d’Arcangues a refusé de marier deux hommes. “J’ai en effet été saisi d’une demande, mais nous avons informé le préfet que nous ne célébrerions aucun mariage homosexuel à Arcangues”, affirme sans détour M. Colo.

Ni lui “ni personne de mon conseil municipal ne veut le faire”. Et la loi dans tout ça ? “De toute façon, cette loi est illégitime pour moi”, répond M. Colo, qui “espère que beaucoup de maires” adopteront la même attitude que lui. À en croire celui qui est maire d’Arcangues depuis 30 ans, “nous marchons sur la tête”. “Moi, quand j’ai voulu avoir un enfant, j’ai pris une femme, je ne me suis pas tourné vers mon voisin”, ajoute-t-il en guise de conclusion.

Beñat Gachen, président de l’association LGBT Les Bascos, ne manque pas d’adjectifs pour qualifier ces propos. “Inadmissible”, “scandaleux”, “obscurantisme” : le militant voit là “un total déni du principe de démocratie” et entend interpeller le préfet Lionel Beffre à ce sujet. Il devra décider de la procédure à mettre en place face à ce genre d’infraction à la loi. “Il n’est pas question de laisser passer cela, la loi n’est pas à géométrie variable”, assène M. Gachen.

M. Colo avait déjà fait parler de lui en inscrivant son nom dans la liste des “maires pour l’enfance”, parmi lesquels on retrouve aussi Vincent Bru, maire de Cambo-les-Bains, ou Odile de Coral, maire d’Urrugne.

inprimatu