RSS
Index > Edition papier > L'opinion

L'opinion - Tribune Libre

Edito : L’ikastola, otage de calculs politiciens par Antton ETXEBERRI

27/04/2013

L’aventure du financement de l’ikastola d’Hendaye n’est visiblement pas prête de s’arrêter. Après l’intervention zélée d’un sous-préfet et le recadrage de son supérieur hiérarchique de Pau à la suite d’une grosse mobilisation de Seaska, une nouvelle polémique, plus politique cette fois-ci, a vu le jour. Le vote très serré du conseil municipal de mardi soir à Hendaye qui a délibéré d’une courte tête en faveur du financement de la nouvelle ikastola a été l’otage de querelles politiques, à quelques mois d’une échéance électorale. Si aucun élu n’a osé prendre position contre l’ikastola, certains d’entre eux ont souhaité retoquer le projet présenté par le maire. Une élue des Verts menace même de porter l’affaire au tribunal administratif, pour invalider la délibération prise. Nous sommes dans une situation ubuesque, où la loi française ne permet pas de financer une ikastola, mais où depuis 30 ans, les élus du Pays Basque s’organisent pour contourner plus ou moins visiblement cette loi. L’énergie avec laquelle les opposants au maire se sont engouffrés dans la brèche de la légalité française interroge quant à leur réelle volonté d’offrir aux petits Hendayais une ikastola digne de ce nom. Il n’est un secret pour personne que les ikastola sont financées par les pouvoirs publics aujourd’hui. Préfet, sous-préfet, élus… Tous acquiescent que le financement des ikastola se fait aujourd’hui dans l’illégalité. Tous depuis 30 ans l’assument, certains plus ouvertement que d’autres. La confrontation politique est nécessaire et souhaitée, surtout en période électorale. Même s’ils s’en défendent, l’hypocrisie dans laquelle se sont engouffrés les élus qui ont voté contre le financement de l’ikastola n’est pourtant pas acceptable : s’appuyer sur la loi Falloux pour justifier l’injustifiable n’est pas tenable. Le développement des ikastola nécessite la responsabilisation de tous, au-delà de toutes les divergences politiques et politiciennes.

inprimatu