RSS
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

La Soule planche sur un réseau de chaleur

p007_01_1.jpg

27/04/2013

Giuliano CAVATERRA

La communauté de communes (CC) de Soule-Xiberoa a confié une étude de faisabilité à un bureau d’études concernant un projet innovant de chauffage des bâtiments. Un projet qui permettrait à terme de développer sur son territoire une filière bois de chauffage.

“Le problème des chaudières à bois, c’est qu’il faut un investissement lourd au départ”, explique Bertrand d’Hulst, technicien à la CC. “Mais il y a un système qui peut permettre de connecter plusieurs bâtiments entre eux. Pour schématiser, on pourrait dire qu’on installe une chaufferie au ‘centre du village’ dans laquelle on chauffe de l’eau avec du bois. Plusieurs bâtiments sont reliés à cette chaufferie dans ce qu’on appelle un réseau de chaleur. Chaque bâtiment dispose d’un échangeur relié à son propre réseau hydraulique.” L’eau chaude de la chaufferie arrive ainsi dans les radiateurs du bâtiment et l’eau “froide” part dans l’autre sens.

Bertrand d’Hulst avait au préalable réalisé une étude d’opportunité. “Pour développer une filière, il faut une offre et une demande. J’ai travaillé sur la demande en démarchant dans un premier temps les bâtiments publics comme l’hôpital de Mauléon.” Si l’étude commandée, qui a bénéficié de fonds européens, démontre la faisabilité technique et économique du projet, celui-ci pourrait alors s’ouvrir aux bâtiments privés.

Trois communes sont pour l’instant concernées : Mauléon, Tardets et Gotein. “Mais d’autres sont intéressés”, affirme Bertrand d’Hulst, qui affirme que des réalisations similaires existent ou sont en cours à Bordeaux et Pau.

Si tout va bien, une filière bois de chauffage pourrait voir le jour dans quelques années dans la montagne basque. Actuellement, la forêt est très peu exploitée et le peu qui l’est part à près de 80 % pour l’industrie papetière. Pour Bertrand d’Hulst, outre les avantages écologiques, cela permettrait de “maintenir voire développer l’emploi, d’amener un revenu complémentaire à certains agriculteurs, etc.”

inprimatu