RSS
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Bizi! fait campagne pour un “revenu maximum autorisé”

p006_01_1.jpg

27/04/2013

Giuliano CAVATERRA

Le mouvement altermondialiste et écologiste Bizi! fait campagne pour un “revenu maximum autorisé” (RMA). Après une action devant Ferrari à Bayonne, Bizi! organisait vendredi soir à Bayonne une conférence-débat sur la question. Y intervenaient côte à côte Karima Delli, eurodéputée d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), et Corinne Morel-Darleux, secrétaire nationale à l’écologie du Parti de gauche (PG). Qu’est ce que le RMA ? “Nous réclamons que les revenus au-delà de 360 000 euros soient taxés à 100 %”, répond Corinne Morel-Darleux. “Il s’agit de 20 fois le salaire médian en France”, explique la conseillère régionale (Rhône-Alpes). Pour elle, il ne s’agit pas d’une mesure confiscatoire : “ça laisse tout de même plus de 30 000 euros par mois aux personnes concernées. De quoi voir venir !”. “Il s’agit d’une mesure qui peut contribuer à réduire un peu les inégalités sociales et qui finalement ne touche qu’une infime minorité de la population”, ajoute-t-elle.

Mais n’a-t-elle pas peur que les contribuables concernés fuient dans d’autres pays ? “Nous proposons une sorte d’‘exit tax’ comme cela existe aux États-Unis. Si quelqu’un part à l’étranger, il paie ses impôts dans le pays d’accueil. Mais par le biais de conventions avec les services fiscaux des autres pays, on regarde ce qu’il aurait payé ici et s’il y a lieu, il doit payer la différence.” Comme Bizi!, elle estime qu’il s’agit d’une mesure écologique aussi, les très riches ayant des pratiques anti-écologiques. Bizi! rappelle ainsi que le nombre de jets privés a triplé ces dernières années à l’aéroport de Biarritz et qu’Alain Afflelou y vient régulièrement avec son Falcon 50.

La responsable du PG rappelle que la mesure a déjà existé “pas en URSS, mais aux États-Unis, sous Roosevelt, où la tranche supérieure d’imposition était à 91 % et l’économie se portait bien. Elle est restée à 70 % jusqu’à l’arrivée de Reagan. En France aussi, sous la Troisième République, il y a eu une tranche à 90 %. Ici, c’est N. Sarkozy qui a défait l’impôt sur la fortune et Hollande, malgré la promesse d’une tranche à 75 %, ne fait rien dans ce domaine”.

inprimatu