RSS
Index > Edition papier > Culture

Culture

El método Arrieta se distingue au Festival des droits humains

p012_ph02.jpg

27/04/2013

Cécile VIGNAU

Le Festival international du cinéma et des droits humains s’achevait vendredi après huit jours de projection et de débats. Avec le clap de fin venait le temps du verdict, pour cette 11e édition. C’est El método Arrieta (2013) du Basque Jorge Gil Munarriz qui rafle le prix du public pour le meilleur long-métrage. Le film obtient une note de 9,22 sur 10, devant Alardearen seme-alabak (voir Le JPB du 16/04/2013) à qui est attribué la note de 8,83.

El método Arrieta, ce sont deux sœurs de Beasain, Lourdes et Mentxu Arrieta, qui mettent au point une méthode de communication, un langage par les yeux. Atteintes toutes deux de troubles moteurs les empêchant de contrôler leurs mouvements, elles communiquent de la sorte depuis 30 ans. Elles ont choisi de baptiser ce système mis au point “la méthode Arrieta”, convaincues qu’elle peut être utile et servir aux quatre coins de la planète afin de venir en aide aux personnes isolées se trouvant dans des situations similaires.

Par ailleurs, le prix Amnesty International a été remis au film suédois Forbidden voices (2012) de Barbara Miller. Rae (2012) de la Belge Emmanuelle Nicot remporte le prix du meilleur court-métrage attribué par le jeune public.

inprimatu