RSS
Index > Edition papier > L'opinion

L'opinion - Tribune Libre

Éditorial - Ils ont arrêté Aurore Martin. Qu’ils l’assument !

16/11/2012

par Antton ETXEBERRI

Après les nombreuses justifications apportées par Manuel Valls concernant l’arrestation d’Aurore Martin, voilà le président François Hollande qui vient à sa rescousse pour contredire les déclarations du journal Mediapart : ni lui, ni personne du gouvernement, n’aurait été “sollicité” ce soir-là concernant l’arrestation de la militante de Batasuna. Ces propos sont pourtant en contradiction avec les différents témoignages recueillis, notamment celui de parlementaires du Pays Basque qui affirment, comme Jean Lassalle, avoir appelé lui-même directement le ministère de l’Intérieur. Il semble que personne ne veuille assumer à Paris l’arrestation et la remise aux autorités espagnoles d’Aurore Martin, acte unanimement condamné en Pays Basque. Même la gendarmerie nationale, qui explique avoir mis en place le 1er novembre des contrôles sur les routes pour sévir contre “les  feux rouges et stops grillés”, aura du mal à persuader de la fortuité du contrôle, le rond-point où a été arrêtée Aurore Martin n’étant pas connue pour avoir des panneaux stop ou feux rouges. Le fait que ces contrôles aient cessé juste après l’arrestation d’Aurore Martin, que certains automobilistes contrôlés ce jour-là témoignent qu’il ne leur a pas été demandé de papiers, ou enfin que la gendarmerie a réussi à organiser en moins de cinq heures la livraison d’Aurore Martin sans avertir Paris, n’aide pas à croire à la véracité de la version officielle. Qui a ordonné aux policiers d’organiser un simulacre de livraison d’Aurore Martin à l’Espagne par la vallée d’Aspe ? Qui a ordonné la levée des contrôles au moment de l’arrestation de la militante ? Qui a ordonné aux gendarmes de ne plus lever la tête en l’air quand ils croisaient Aurore Martin, comme cela était le cas auparavant ? Pourquoi Valls se félicite-t-il publiquement de la coopération policière franco-espagnole le soir même de l’arrestation ? Le gouvernement voudrait faire croire au Pays Basque que cette arrestation a eu lieu malgré lui. Ils ont fait arrêter  et livrer Aurore Martin. Qu’ils l’assument !

inprimatu