RSS
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Cimade : huit heures festives en défense des sans-papiers

21/09/2012

G.T.

La Cimade ne baisse pas la garde. Ce n’est pas parce que le nombre de sans-papiers en rétention administrative baisse que les expulsions suivent cette tendance. De ce fait, l’association qui accompagne et aide les étrangers maintient son travail de sensibilisation et organise “Huit heures pour les sans-papiers”, ce samedi, à la maison des associations de Bayonne.

Le film Journal de sans-papiers de José Chidlovsky ouvrira la soirée, à 18 heures. Après un débat sur le sujet, le groupe Embata animera l’apéritif. A partir de 21 heures, la Cimade propose un concert avec David Cairol, ZEP et Ekintza. Une façon pour elle de s’ouvrir à un nouveau public et d’assurer un soutien financier pour le travail qu’elle réalise auprès des étrangers.

“La politique sur les étrangers n’a pas changé par rapport à celle de Sarkozy”, affirme Laurence Hardouin, l’avocate de l’association. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a annoncé pour la fin octobre un projet de loi, en réponse à la fin de la garde à vue pour les sans-papiers ordonnée par la Cour de cassation.

Vérification d’identité

Cette décision de justice datée du 5 juillet dernier interdit la garde à vue pour les sans-papiers qui n’ont pas commis de délit. Depuis, les personnes qui sont dans ce cas sont retenues pendant quatre heures dans les commissariats pour une vérification d’identité.

“Ce qui laisse peu de temps aux services de l’Etat pour émettre des arrêtés de reconduite à la frontière”, d’après Laurence Hardouin. C’est pourquoi Manuel Valls proposerait l’allongement de la procédure à 12 heures.

inprimatu