RSS
Index > Edition papier > Culture

Culture

Instants privilégiés entre danse contemporaine et architecture urbaine…

12/09/2012

Cécile VIGNAU

Septembre devient désormais le mois de la danse en Pays Basque. Après un premier rendez-vous du Temps d’aimer la danse à Biarritz, c’est au tour de Dantza Hirian de venir surprendre le passant au gré des rues et sur l’ensemble du Pays Basque. Car faire découvrir la danse contemporaine et se positionner en soutien à la création, l’inviter dans la rue, telles sont les missions développées par Dantza Hirian depuis maintenant sept ans. Et pour cette nouvelle édition, place à nouveau à une programmation de qualité menée 10 jours, avec 12 compagnies professionnelles du Pays Basque, mais également de Cuba, Barcelone, Séville, Pggibonsi (Italie) ou encore Madrid.

Soutien à la création

Parce que Dantza Hirian se positionne en tant que soutien à la création, l’association ne se cantonne pas à ces dix jours de festival en espaces urbains, mais propose des résidences par le biais de son programme Aterpean. Cette année les deux lauréats, à savoir les compagnies Androphyne de Mimizan et Anakrusa de Donostia ont pu bénéficier de temps de création à Mendi Zolan à Hendaye, au CNN Malandain Ballet Biarritz et à Dantzagunea à Donostia. Les deux jeunes compagnies de danse contemporaine présentent le fruit de leur travail en avant-première à Donostia le jour d’ouverture de Dantza Hirian, à savoir ce vendredi 14 septembre.

Nouveau partenariat

En parallèle à cet ensemble de spectacle, la plateforme Dantza Hirian développe ses activités autour de l’univers de la danse. Parmi elles, un cycle vidéo qui fait halte à l’Atalante, et qui augure d’un nouveau partenariat avec la structure bayonnaise. De fait le 20 septembre est projeté le film Dancing Cities de Roger Gual, un documentaire qui explore à travers la caméra, la danse et le mouvement les transformations urbaines des quatre villes que sont Barcelone, Malmo, Swansea et Genève. A (re) découvrir.

 

Programme

Vendredi 14 septembre - Donostia

11.00-13.00 / 16.00-18.00:

Boulevard. Ceci n’est pas une performance, Cie Androphyne.

18.00 : Kiosque du Boulevard. Insitu, Anakrusa.

18.20 : La Bretxa Merkataritza. Escualido Marsupial, M. Rodriguez et E. Aguirre.

18.40 : La Bretxa Merkataritza. Hipocondriaca, Maura Morales.

19.00: Musée San Telmo. Rojo Manso, La intrusa danza.

Samedi 15 septembre Saint-Jean-de-Luz/Irun

11.30 : Place Louis XIV, Saint Jean de Luz. Longfade, Elias Aguirre.

22.00: Place Louis XIV, Saint Jean de Luz. I-sola, Adarte-Francesca Lettieri.

18.30: Place Zabaltza, Irun. Limits, Manuel Rodriguez.

18.45 : Place Zabaltza, Irun. Hipocondriaca, Maura Morales.

19.00: Palais de justice, Irun. Rojo Manso, La intrusa danza.

Vendredi 21 septembre - Errenteria

18.00 : Place Xabier Olazkoaga. Sorbatza, Kukai.

18.30: Zumardia Alameda. Te odiero, Candelaria Antelo - A. Bernard Bazin.

18.45: Foruen plaza. Llena de flores tu boca, O.Clavel et M. Mariblanca.

19.00 : Place de la mairie. Animal Party, El Punto Danza Teatro.

Samedi 22 septembre - Baiona

11.00-13.00 / 15.30-17.30:

Marché des Halles. Ceci n’est pas une performance, Cie Androphyne.

17.30 : Marché des Halles. Animal Party, El Punto Danza Teatro.

18.00 : Place Montaut. Insitu, Anakrusa.

18.15: Place Lacarre. Llena de flores tu boca, O.Clavel et M.Mariblanca.

18.00 : Marché des halles. Sorbatza, Kukai.

inprimatu