RSS
Index > Edition papier > Culture

Culture

Xiberoa Zinez : Hebentik fait (encore) son cinéma

p010_ph01_1.jpg

13/07/2012

Cécile VIGNAU

L’association Hebentik tend depuis 2004 à amener l’art là où on ne l’attend pas, à créer une dynamique culturelle sur le territoire souletin. A cet effet, elle réitère son initiative autour du cinéma, par le biais de projections itinérantes. Itinérantes dans le sens où cinq films et documentaires sont projetés dans cinq villages. Le tout autour de la culture basque. Et c’est tout naturellement que le projet Xiberoa Zinez démarre avec la projection du premier long-métrage en souletin sorti récemment, Xora, de Peio Cachenaut, alors que l’été dernier certaines scènes ont été tournées au sein et aux alentours du lycée agricole de Berrogain. La première étape d’une série qui traversera ensuite les villages de Barcus, Mauléon, Athérey et Sainte-Engrâce, entre le 17 juillet et le 4 août.

Le genre documentaire

Les quatre projections suivantes relèvent du genre documentaire. L’on retrouvera le tout récent Bertsolari du réalisateur Asier Altuna, Euskara de Cyril Peyramond, et Debekatuta dago oroitzea de Josu Martínez et Txaber Larreategi. Un témoignage poignant qui donne la parole aux femmes incarcérées à la prison de Saturraran à Mutriku en Gipuzkoa pendant l’époque du franquisme. Et elles sont pas moins de 2000 femmes à avoir été emprisonnées à cette époque, subissant abus et humiliations répétées jusqu’en 1944, année de la fermeture du centre. Un pan de l’histoire sombre du Pays Basque que Josu Martínez et Txaber Larreategi continuent de secouer.

Archives

Alors que l’an passé était diffusé Le Pays Basque : quelques-uns qui parlent le basque de Raoul Sangla, cette année seront également projetés deux documentaires d’archives de Hubert Knapp en coréalisation avec Jean-Claude Bringuier et datant de 1958-1959, à savoir Le Curé basque de Gréciette et En Soule. Hubert Knapp, bien connu du petit écran pour sa série des Croquis. De nombreuses années durant, il s’est fait l’artisan d’un style spécifique du documentaire et du portrait à la télévision. Il rompt avec le style des documentaires télévisés d’alors, d’inspiration souvent touristique pour inaugurer une façon de filmer qui laisse la parole aux interviewés.

Passer derrière la caméra

En parallèle au projet Xiberoa Zinez, Hebentik propose des stages autour du film documentaire, pour les amoureux du cinéma. L’occasion de se familiariser avec le vocabulaire filmique, apprendre à utiliser une caméra vidéo, les bases du montage comme forme d’écriture et traducteur d’émotion, et réaliser un petit film. Des stages animés par l’auteur-réalisateur de documentaires Cyril Peyramond et en partenariat avec Aldudarrak Bideo.

inprimatu