RSS
Hasiera > Paperezkoa > Pays Basque

Pays Basque

Integrazio Batzordea prêt à relever le défi

p007_01_4156.jpg

29/02/2012

L.B.

Integrazio Batzordea (association des parents et des amis d’enfants handicapés scolarisés dans les ikastola du Labourd, de Basse-Navarre et de Soule) a tenu une conférence de presse lundi dernier afin de dresser un bilan et de fixer des objectifs.

Quelque 38 enfants en situation de handicap sont scolarisés cette année dans 16 ikastola (onze le sont grâce à des adaptations pédagogiques, les 27 autres grâce à une aide spécifique). Et au niveau financier, des difficultés persistent : “Si la pression énorme connue l’an dernier (des besoins de 150 000 euros, un déficit de 16 000 euros) a fortement diminué, le défi cette année n’en est pas moins corsé : 100 000 euros. A titre de comparaison, cela nous situe au même niveau qu’en 2009 et 2010 : retour à notre ‘a-normalité’!”

Integrazio Batzordea observe et déplore des conséquences qui se répètent : “Les années passent mais toujours la même chanson, toujours le manque de moyen et la nécessité de se mobiliser pour mettre en œuvre un droit fondamental. C’est une situation scandaleuse qu’il ne faut surtout pas accepter de banaliser.”

Législation

Malgré la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, il semble que les besoins ne soient pas totalement pris en compte dans tous les systèmes scolaires : “Ou il n’y a pas de poste, ou ils arrivent très tard, ou bien avec des heures réduites”. Face à ces observations, Integrazio Batzordea dénonce une “politique de la rustine et du bricolage pour éviter le problème de fond : l’amélioration et la pérennisation du dispositif d’accompagnement scolaire [notamment concernant la fonction d’AVS, auxiliaire de vie scolaire, ndlr]”.

Le cadre législatif ne semble donc pas avoir un grand impact, pas plus sur les moyens mis en œuvre en termes d’intégration des personnes handicapées : “La loi continue de ne pas être appliquée quand elle dit qu’il faut amener à la personne des aides adaptées à ses besoins : au lieu d’adapter les moyens aux besoins, on limite les besoins au manque de moyens”.

Recours en justice

Ainsi, Integrazio Batzordea fait savoir que quatre familles ont entamé des démarches auprès du tribunal administratif pour faire respecter les droits de leurs enfants. Un recours en responsabilité a par ailleurs été déposé auprès du tribunal administratif afin d’obtenir réparation du préjudice causé par la non-affectation d’AVS lors des années 2009, 2010 et 2011.

Par ailleurs, Integrazio Batzordea organise une journée du partenariat le 17 mars prochain.

inprimatu