RSS
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Monsanto met en danger apiculteurs et abeilles

p005_01_2026.jpg

21/02/2012

L.B.

La culture du maïs transgénique Monsanto MON810, redevenue possible sur le territoire français, entraîne de lourdes conséquences, notamment pour les apiculteurs.

En effet, le pollen de maïs MON810 n’étant pas autorisé à la consommation humaine, il risque de rendre certains miels inconsommables ou, pire, de toucher de manière plus inquiétante le bon développement des abeilles.

Pétition en ligne

Différentes organisations apicoles et environnementales font ainsi circuler une pétition “pour une protection de l’apiculture et des consommateurs face au lobby des OGM” (pétition en ligne sur le site www.ogm-abeille.org).

“Depuis l’apparition des premières cultures d’OGM en Europe il y a quelques années, les apiculteurs ne cessent d’alerter les pouvoirs publics sur l’impossible coexistence entre ces cultures et l’apiculture”, rappellent les associations à l’initiative de cette pétition. “Un apiculteur allemand qui a constaté la présence de pollen de maïs OGM MON810 dans son miel a intenté une action en justice. Le 5 septembre 2011, la Cour de justice de l’Union européenne a décidé qu’un tel miel ne pouvait pas être commercialisé. Nos gouvernants ne peuvent donc plus feindre d’ignorer cette réalité : l’autorisation de cultures d’OGM en plein champ serait fatale à l’apiculture (miel, pollen, propolis) et à l’abeille”.

Ces différentes organisations (Agir pour l’environnement, Les Amis de la Terre, Confédération paysanne ou encore Greenpeace) demandent donc “instamment” à John Dalli, commissaire européen à la Santé et à la Consommation, mais aussi “à nos décideurs européens et nationaux” de “protéger l’abeille, l’apiculture et les professionnels de l’apiculture”.

La culture du maïs transgénique Monsanto avait été interdite par le gouvernement français en 2008.

inprimatu