RSS
Hasiera > Paperezkoa > Culture

Culture

Le festival de Zinegoak a rendu son verdict

p012_ph01.jpg

14/02/2012

Cécile VIGNAU

Après six jours de projections dans les salles de Bilbo, pas moins de 8 000 spectateurs, 43 programmes en compétition, le festival de cinéma gay-lesbo-trans Zinegoak a rendu son verdict samedi soir, à la salle Mitxelena du Bizkaia Aretoa.

Mi Ultimo Round de Julio Jorquera a remporté le prix du jury international dans la catégorie long-métrage. Le film sud-américain relate une histoire d’amour entre un boxeur et un second de cuisine, au Chili. Le réalisateur, à travers son œuvre, a souhaité dénoncer les conditions de vie des homosexuels qui vivent cachés dans son pays. Mitsuyo Miyazaka remporte le prix du public avec le court-métrage Tsuyako. On y retrouve une histoire d’amour impossible entre deux femmes, dans le Japon de l’après-guerre. La Barcelonaise Lucía Egaña obtient le prix du meilleur documentaire pour Ma Sexualité est une création artistique. Un documentaire qui traite du postporno, un mouvement en recherche d’autres formes de représentation de la sexualité, où art et activisme politique se rejoignent. Un mouvement survenu dans les années 1990, poussé par Annie Sprinkle, et en réponse à la pornographie dominante. Lucía Egaña met l’accent sur la forte présence du postporno à Barcelone aujourd’hui.

Certes rattaché à un circuit international, Zinegoak est avant tout porté par l’association Hegoak. La structure, présente toute l’année sur Bilbo, demeure une force de rassemblement, une plate-forme où peuvent graviter les divers collectifs de défense des minorités sexuelles. Elle est guidée par un travail quotidien de sensibilisation populaire à la cause homosexuelle.

inprimatu