RSS
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Projet minier sur un site protégé en Navarre

27/12/2011

Carole SUHAS

Le groupe Roullier fait une nouvelle fois parler de lui, mais en Navarre cette fois. Le producteur d’oxyde de magnésie Magna (Magnesitas Navarras), filiale du groupe Roullier au même titre que Fertiladour, entend raser une zone protégée, classée Natura 2000 mais aussi zone importante pour la conservation des oiseaux, pour en faire une mine à ciel ouvert.

Le site Zilbeti, situé dans la vallée d’Erro, a été choisi pour son gisement important de magnésie, utilisé dans l’industrie de la sidérurgie, de l’engrais et de la nutrition animale. Autorisée par le gouvernement autonome de Navarre, l’exploitation de ce gisement requiert un investissement de 11 millions d’euros pour une extraction annuelle de 180 000 tonnes de magnésie.

En 2007, le groupe Roullier s’était trouvé dans une situation similaire pour un projet dans la vallée du Baztan, qu’il avait finalement été contraint d’abandonner sous la pression des associations environnementales, des riverains et des municipalités. Seulement, cette fois, la population de la vallée d’Erro semble plutôt favorable à cette implantation. Autre argument mis en avant par le groupe, celui de l’emploi. En effet, selon les termes du directeur général de Magna, cette nouvelle mine permettrait la sauvegarde des emplois de 170 familles dans la zone, dans la mesure où la mine d’Azkarate, située à Eugi, dans la vallée voisine, se rapprocherait de sa fin de vie.

Les associations de protection de la nature, et notamment Erdiz Bizirik qui appelait à un rassemblement samedi dernier à Elizondo, craignent que ce nouveau projet ne constitue un précédent. En effet, si la Commission européenne estime que cette exploitation sur le site protégé de Zilbeti n’est pas illégale, cela ne pourrait-il pas remettre au goût du jour le projet sur le site Erdiz situé dans la vallée du Baztan ?

Erdiz Bizirik, associé à la coordination Monte Alduide, a donc fait un recours en justice devant le tribunal administratif de Navarre afin que cette exploitation soit considérée illégale.

inprimatu