RSS
Index > Edition papier > Culture

Culture

Pierre Henry, pionnier de la musique électroacoustique, en prélude au silence

p012_02Henry.jpg

08/11/2011

C.S.

Il est le père de la musique dite concrète. Pierre Henry est un pionnier musical, au même titre que Pierre Schaeffer. Pour cette raison, la ville d’Anglet organise la projection d’un documentaire sur l’œuvre de cet artiste, qui s’inscrit plus largement dans une semaine de projections et de rencontres autour de l’image du son, et surtout du silence. En prélude à la Semaine du silence qui aura lieu du 24 novembre au 2 décembre prochain à Anglet, les premières pierres de l’expérimentation sonore seront posées dès demain 12h30 à la bibliothèque municipale.

Concrètement, qu’est-ce que cette musique concrète, autrement appelée acousmatique ou électroacoustique, qui a vu le jour grâce à Pierre Henry et Pierre Schaeffer à la fin des années 1940 ? Est dit acousmatique un son que l’on entend sans voir la cause qui le produit. Par exemple, on peut dire de la radio qu’elle est un média acousmatique. De façon plus large, l’électroacoustique recouvre l’ensemble des genres musicaux faisant usage de l’électricité dans la conception et la réalisation des œuvres. L’expression de musique acousmatique est utilisée pour signifier la dématérialisation de la source sonore, l’abolition de la dépendance à l’événement visible et l’abstraction sonore.

En 1944, alors qu’il n’a jamais connu l’école jusque-là, Pierre Henry entame ses études au conservatoire, où il se verra enseigner le piano et la percussion par Passeronne, la composition par Niadia Boulanger et l’harmonie avec le maître Olivier Messiaen. Si sa première œuvre, Symphonie pour un homme seul date de 1950, ce n’est que deux ans plus tard que la musique concrète fait son apparition au “grand public”, dans un court-métrage intitulé Astrologie ou le miroir de la vie. Un de ses travaux les plus connus reste l’œuvre expérimentale composée en 1967, Messe pour le temps présent, qui compte parmi ses nombreuses collaborations avec un autre génie, le chorégraphe Maurice Béjart.

inprimatu