RSS
Hasiera > Paperezkoa > Sports

Sports - Pelote

Un Mondial deux nations

p008_ph01_53967.jpg

02/09/2011

Marc DUFRECHE

Après une édition annulée au dernier moment en 2008 au jai alai de Biarritz, les Championnats du monde de cesta punta démarrent aujourd’hui au jai alai de Hossegor. Ce sont les équipes nationales qui ont rendez-vous dans les Landes, contrairement à juillet dernier et aux Mondiaux organisés au Pays Basque Sud par le Conseil mondial (organe du gouvernement basque) et mettant en lice les équipes des empresas Jai Alive et Master Jai. Lopez et Erkiaga ont remporté en juillet dernier le tournoi du Conseil mondial et fort est à parier qu’à Hossegor ce sera l’une des quatre équipes représentant l’Etat espagnol qui remportera le titre de la Fédération international de pelote basque (FIPB).

Dans ce monde de la cesta punta, pas évident d’organiser des mondiaux. Biarritz s’en souvient lorsqu’en 2008, alors que tout était prêt, les Mondiaux avaient été annulés car l’empresa Jai Alive avait décidé de ne plus envoyer ces joueurs sous contrat. Arriver à convaincre les deux empresas Jai Alive et Master Jai, les propriétaires états-uniens des joueurs évoluant en Floride et la FIPB, voilà la clé pour organiser un mondial des nations en cesta punta. Hossegor a donc réussi et le coup d’envoi est ce soir avec la cérémonie officielle et deux parties de qualification pour le tableau final qui débutera demain.

De mondial, il n’a vraiment que le nom tant la spécialité est loin d’être une pratique planétaire en ce qui concerne le haut niveau. Ainsi, dans ce championnat, on retrouve quatre équipes représentant l’Espagne, autant pour la France, deux équipes états-uniennes et une équipe mexicaine. Les Philippines devaient envoyer une équipe, mais “des problèmes de visas”, selon la FIPB, les ont bloqués chez eux. Du coup, c’est une quatrième équipe française qui a pris la place des Philippins.

“Il y a deux pays, l’Espagne et la France, qui dominent la spécialité”, explique Eric Irastorza qui fera équipe avec Olha pour France 1. “Les meilleurs joueurs sont tout de même espagnols. Au niveau sportif, cette compétition va être très difficile pour les Français. Pourtant, il y a des bons joueurs, mais ce sont beaucoup des arrières. Devant, les meilleurs sont espagnols, on n’a pas d’avants qui soient du niveau de Goikoetxea par exemple. Du coup, mon ambition est d’un côté positive et de l’autre négative. Je m’explique. Mon ambition, bien sûr, c’est de faire honneur au maillot et de faire la meilleure performance possible. Maintenant, après tout ce qui s’est passé cet été et le peu de préparation et de tournoi qu’on a joué, il va être très difficile d’être compétitif sur cette compétition”.

Eric Irastorza ne semble pas croire en une victoire finale à Hossegor. Pourtant, il est l’un des meilleurs arrières du monde et il vient de remporter le Gant d’or de Biarritz, l’une des compétitions les plus relevées du circuit. “La victoire au Gant d’or, ça donne espoir”, poursuit Irastorza. “Mais le contexte est différent à Hossegor. Le Gant d’or, c’est LA compétition, l’élite, toutes les équipes sont d’un très haut niveau. Maintenant, quand il y a un décalage au niveau de certains joueurs et que d’autres équipes sont homogènes, c’est plus dur. Au Gant d’or, tout est bien fait et nivelé vers le haut pour que le spectacle soit au rendez-vous. Dans une formule comme le Championnat du monde par nations, il existe moins d’homogénéité entre les équipes et les Espagnols seront les très grands favoris”.

 

Retour à Miami en octobre

Parce que son empresa n’a plus droit de cité sur certains jai alai du Pays Basque Nord, Eric Irastorza n’aura joué cette année qu’au Gant d’or de Biarritz. Les Mondiaux à Hossegor seront sa deuxième et dernière compétition disputée au Nord avant un retour à Miami. “Je repars à Miami début octobre car mon patron m’attend”, explique Eric Irastorza. “Il me libère trois mois dans l’année pour venir jouer l’été ici, mais après, il veut que je sois là pour la reprise de la saison à Miami au premier octobre”.

 

Hossegor, premier jai alai de l’hexagone

Le jai alai de Hossegor est le premier à avoir été construit dans l’Hexagone, avant même ceux de Biarritz ou Saint-Jean-de-Luz. David Treku, président de l’AS Hossegor mais qui sera aussi engagé en tant que puntiste dans ces Mondiaux de Hossegor, nous raconte l’histoire de ce jai alai. “Le maire de Hossegor M. Alfred Eluere (1893-1985) fut président du Comité national des sports français (1947-1966) et président de la Fédération française de rugby (1943 à 1952). Un jour, il se trouve dans une discussion au comptoir d’un bar avec des amis du Pays Basque, dont le président de la Fédération française de pelote de l’époque, Edouard Harriague. Ce dernier indique qu’il trouve dommage qu’il n’y ait pas de jai alai dans le coin alors qu’il aimerait organiser des championnats du monde amateur de cesta punta. Sur ce, Alfred Eluere, qui était également promoteur immobilier, annonce : ‘Je t’en fais construire un à Hossegor’. Dans la foulée, le premier jai alai de l’Hexagone est édifié à Hossegor en seulement trois mois, c’était en septembre 1958”. Pour l’anecdote, ce sont les Mexicains Hamuy-Azcue qui remporteront quelques semaines plus tard le titre de champion du monde amateur sur la toute nouvelle kantxa de Hossegor.

 

Programme mondiaux hossegor

Aujourd’hui

18h00 : Spectacle et cérémonie d’ouverture.

19h30 : USA 1 / France 4 (Tambourindéguy-Minvielle) - Vainqueur A.

20h30 : Mexique / USA 2 - Vainqueur B.

Samedi 3 septembre

16h00 : Espagne 2 (Enbil-Igiguren) contre vainqueur B.

17h30 : Espagne 1 (Lopez-Goikoetxea) contre France 3 (Treku-Etcheto).

19h00 : France 1 (Olha-Irastorza) contre vainqueur A.

Dimanche 4 septembre

15h30 : France 2 (Garcia-Alliez) contre Espagne 2 (Enbil-igiguren).

17h00 : Espagne 4 (Erkiaga-Hormaetxea) - contre Espagne 1 (Lopez-Goikoetxea).

Lundi 5 septembre

18h30 : France 2 (Garcia-Alliez) contre vainqueur B.

20h00 : Espagne 3 (Erkiaga-Hernandez) contre France 1 (Olha-Irastorza).

Mardi 6 septembre

18h30 : Espagne 3 (Erkiaga-Hernandez) contre vainqueur A.

20h00 : France 3 (Treku-Etcheto) contre Espagne 4 (Erkiaga II-Hormaetxea).

Mercredi 7 septembre

18h30 : Classement et 20h00 : Barrage.

Jeudi 8 septembre

18h30 : Demi-finale coupe d’Europe des clubs amateurs.

20h00 : Demi-finale.

Vendredi 9 septembre

20h00 : Demi-finale.

Samedi 10 septembre

16h00 : 3e place Mondiaux.

17h30 : Finale Mondiaux.

inprimatu