RSS
Hasiera > Paperezkoa > Pays Basque

Pays Basque

Euskal Herria Bai présente sur les dix cantons

17/12/2010

Béatrice MOLLE

La coalition Euskal Herria Bai (EH Bai) regroupant les partis AB, Batasuna et EA se prépare pour les futures élections cantonales du 20 et 27 mars prochain. Les représentants d’Euskal Herria Bai, Xabi Larralde, Andde Sainte Marie et Mattin Etchecopar ont présenté le sens de la candidature d’Euskal Herria Bai et défini les principaux objectifs de la coalition. La totalité des noms des candidats sera connue mi-janvier.
Cependant, dès samedi, la plateforme Euskal Herria Bai du canton d’Iholdy donnera à connaître ses deux candidats qui se présenteront aux élections cantonales.

“Le Conseil général reste très important dans son fonctionnement actuel. Il a une part prépondérante dans le social, ayant en charge l’application du RSA. Une politique de gauche est nécessaire, la politique libérale s’applique car il y a un réseau de notables locaux. Nous lançons un message de changement. Sans travail mené ensemble, cela ne sera pas possible”, ont affirmé les représentants d’EH Bai qui ont fustigé le réseau de notables locaux : “Il faut les déloger !”, ont-ils ajouté.

Politique alternative
Pour EH Bai, il s’agit de mettre en place une véritable politique alternative dans le cadre d’élections qui se déroulent à la suite de l’adoption de la réforme des collectivités territoriales, “après un débat parlementaire houleux et sans le moindre consensus au-delà des troupes sarkozystes. Recentralisation, reprise en main du territoire par l’Etat, perte d’autonomie fiscale des collectivités, le Pays Basque Nord est particulièrement perdant avec la réforme des collectivités territoriales”, souligne EH Bai qui fait également sienne “la demande de milliers de citoyens en faveur d’une consultation sur l’avenir institutionnel du Pays Basque et refuse les méthodes de passage en force sur des projets tels que la LGV.” EH Bai plaide “pour des conditions dignes de vie et de travail pour tous et toutes et pour la mise en place d’outils politiques et démocratiques nécessaires au développement équilibré de ce pays. Au-delà des réalités de cantons souvent découpés artificiellement, nous privilégions la vision globale d’un territoire et l’intérêt de tous ses habitants.”

Par ailleurs, EH Bai adhère aux principes de l’accord signé à Gernika le 25 septembre dernier “visant à promouvoir un accord de paix, la fin des expressions violentes et la normalisation de la vie politique en Pays Basque.”

Concernant les cantons d’Anglet et de Biarritz, où se profilent d’éventuelles candidatures abertzale issues de groupes municipaux, EH Bai explique “qu’il y aura un échange de points de vue et un possible accord responsable en bonne intelligence qui satisfera tout le monde.” Quant aux deuxième et troisième tours (élection du président du Conseil général), EH Bai assure qu’il y aura une réflexion sur la posture à adopter. “Pour l’instant, nous travaillons pour avoir des élus”, ont conclu les représentants d’EH Bai.

inprimatu