RSS
Hasiera > Paperezkoa > Sports

Sports

Le Buesa Arena se transforme

p009_ph01_18663.jpg

03/11/2010

Marc DUFRECHE

Le Fernando Buesa Arena de Gasteiz va se transformer pour entrer dans le 21e siècle. L'antre du Baskonia va passer de 9 400 à 15 600 places et devenir une salle capable d'accueillir les plus grands événements sportifs et culturels. D'un coût de 30 millions d'euros supporté pour moitié par la diputación d'Alava [conseil général, ndlr] et le gouvernement basque, et pour le reste par la mairie de Gasteiz, les travaux débuteront le premier trimestre 2011 pour se terminer au mois de mars 2012. Six mois pendant lesquels le Caja Laboral de Gasteiz devra s'exiler pour disputer ses diverses compétitions.

L'Euroligue de basket avait décidé il y a peu d'imposer à toutes les équipes qui disputent la compétition de posséder une salle d'un minimum de 10 000 spectateurs. C'est sans doute cette nouvelle qui a décidé Gasteiz et l'Araba à transformer en profondeur le Buesa Arena.

Bâtiment producteur d'électricité

Au niveau architectural l'enceinte va garder une certaine ressemblance mais en ce qui concerne le fonctionnement, la capacité et la modularité du site, le Buesa Arena n'aura plus rien à voir en mars 2012 avec son ancêtre. C'est en tout cas ce qui ressort du projet présenté ces derniers jours dans une vidéo disponible sur le site du club de basket. Gasteiz, ville verte, ne pouvait bâtir sa plus grande salle sans prendre en compte le volet environnemental. «Utiliser les dernières innovations pour créer une salle autosuffisante en énergie et qui soit capable de générer plus d'énergie électrique qu'il n'en consomme», annonce la vidéo de présentation. «Des capteurs éoliens intégrés dans les poteaux surplombant et entourant la toiture, 5 600 mètres carrés de panneaux photovoltaïques disposés sur le toit, un système d'utilisation des eaux pluviales, la climatisation assurée grâce au procédé de géothermie et une modularité de la salle permettant d'optimiser la consommation d'énergie suivant l'événement», la toiture du parking muni de panneaux photovoltaïques et des stations de recharge électrique pour les voitures... Une fois fini, le nouveau Fernando Busea Arena aura peu d'équivalents en Europe en ce qui concerne son fonctionnement.

Le Baskonia aux arènes

Les responsables du projet se sont donnés 16 mois à partir du 16 novembre 2010 pour passer du virtuel à la réalité. Une période qui inclue notamment six mois d'indisponibilité de la salle pour les basketteurs du Caja Laboral. Plusieurs solutions d'exil ont été évoquées comme le Bizkaia Arena de Bilbo ou encore le Reyno Navarra d'Iruñea actuellement en construction. Mais tout cela est bien loin de Gasteiz, particulièrement pour les supporteurs. Alors Josean Querejeta, le président du club, a indiqué lors de la présentation du nouveau Buesa Arena, préférer une solution locale : «Il n'y a aucun doute, plus c'est près, mieux c'est. Notre première option sera toujours d'évoluer à Vitoria. S'il y a une installation comme les arènes qui peut s'adapter, il n'est pas nécessaire de chercher une autre option».

Le Baskonia a Moscou face au BC Khimki

Invaincu en deux journées de l'Euroligue et en tête de son groupe A, le Baskonia se déplace ce soir (18h00) en Russie pour affronter le BC Khimki. Le Khimki est l'une de ses nouvelles équipes russes soutenues par de riches investisseurs. Créé en 1997, le club ne cesse de progresser. Après avoir perdu en finale de l'Eurocoupe en 2009 face au Lietuvos Rytas (Lituanie), le Khimki est passé tout près d'une qualification dans le Top 16 de l'Euroligue la saison dernière. En superligue de Russie, ils font régulièrement jeu égal avec l'illustre voisin du CSKA Moscou. L'apport de joueur comme Jorge Garbajosa, Carlos Delfino et Kelly McCarty en dit long sur les ambitions des Moscovites. Actuellement deuxième du groupe A, ils sont un adversaire direct des Basques pour la qualification. Pour s'imposer à Moscou, le Caja Laboral tentera de profiter de la bonne période que traverse son meneur de jeu Marcelino Huertas. Les Basques récupèrent également Rancik qui était absent lors de la victoire ce week-end en Liga à Fuenlabrada. David Logan, sur le point d'être père, sera bien à Moscou après un aller-retour exprès au Etats-Unis en trois jours.

inprimatu