RSS
Hasiera > Paperezkoa > Culture

Culture

"Les lézards" dans les sous-sols de Nuremberg

ph011_p02_cul.jpg

16/07/2010

C.L.

Directeur de la Compagnie des Lézards qui bougent, Kristian Frédric est actuellement à Nuremberg (en Allemagne). Suite à l'invitation de Peter Theiler, le Directeur de l'opéra de Nuremberg, il travaille avec Andreas Baesler (Allemagne) et Carlo Cerciello (Naples, Italie) (deux autres metteurs en scène européens) sur Orpheus@felsen.gaenge, une création inspirée de l'opéra Orphée et Eurydice de Gluck. Au total, 48 représentations d'Orphée et Eurydice sont programmées du 17 juillet au 21 juillet.

Si l'opéra de Gluck est régulièrement représenté, la grande particularité de ce projet est d'être joué dans les sous-sols historiques de Nuremberg, à 40 mètres sous terre ! Cette création qui bouleverse totalement la perception traditionnelle des opéras a été découpée en différentes stations, proposant une déambulation au public dans ce lieu peu commun pour une telle représentation.

Chaque jour, les représentations se succéderont dans un rythme de 15 minutes, sous forme de déambulation. Dans ces conditions si particulières, toutes les contraintes ont été calculées : le temps maximum de jeu des musiciens et des autres interprètes a été évalué de manière à ce qu'ils ne se mettent pas en danger...

Les spectateurs pourront ainsi suivre Orphée pas à pas dans sa descente en enfer à la quête de l'amour. Ils seront plongés dans un univers à la fois sonore et visuel, un univers où tous leurs sens seront sollicités.

inprimatu