RSS
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Gens du voyage : La CABAB aménage une aire de grand passage pour être en conformité

p004_ph01.jpg

10/06/2010

L.L.

Christian Millet-Barbet, et Jean-Pierre Voisin, vice-présidents de la CABAB, ont présenté les aménagements réalisés à Bayonne pour accueillir les gens du voyage cet été au sein de l'agglomération, avec l'objectif d'être en conformité avec la loi qui impose que la CABAB doive être dotée de 110 emplacements (1 pour 1 000 habitants).

L'aire dite de grand passage est destinée à accueillir des groupes de 50 à 200 caravanes qui voyagent ensemble (généralement il s'agit de mission évangélistes regroupées au sein de l'Association Sociale Nationale Internationale Tzigane) et n'est pas destinée à être ouverte en permanence. L'aire de Saint Bernard pourra accueillir 170 caravanes simultanément entre le 15 juin et le 15 septembre, sur 2 ha clôturés (un hectare mis à disposition gratuite de la CABAB par la CCI et un ha appartenant à la Communauté d'Agglomération). Plusieurs aménagements ont été effectués, ainsi, des branchements électriques et en eau courante seront disponibles, des wc mobiles seront installés et une fosse est déjà en place pour permettre la vidange des eaux usées.

D'un point de vue du fonctionnement, chaque caravane devra déposer une caution à son arrivée, qui sera définie prochainement (100 euros sont évoqués), et régler 20 euros par semaine pour l'eau et l'électricité. L'installation de branchements électriques n'est pas une obligation mais pour Christian Millet-Barbet «il s'agit de dissuader les branchements sauvages». Un mur anti-bruit a été érigé afin de diminuer les nuisances sonores pour les riverains.

L'installation à Saint-Bernard n'est pas définitive

L'aire est toutefois provisoire «On n'a pas pris la décision d'en faire l'aire définitive» signale M. Millet-Barbet, une réflexion va être engagée à l'aide d'un cabinet de conseil sur le plus long terme pour les aires d'accueil des gens du voyage aussi bien pour l'aire de grand passage que pour l'aire de Landatipia.

Face aux désagréments rencontrés l'an dernier sur la commune d'Anglet plus particulièrement M. Millet-Barbet estime que «les implantations sauvages ne seront plus possibles normalement, même si laissées à l'appréciation du juge». De leur côté, les riverains de l'aire débattront ce soir, jeudi, au cours de l'assemblée générale de l'association des habitants du quartier Saint Bernard, certains craignent une implantation de l'aire à l'année ainsi que le bruit «surtout que le quartier est en pleine réhabilitation avec de nouveaux logements» comme l'indique Didier Royaux le trésorier de l'association.

Toutefois, l'implantation de l'aire sur ces terrains ne sera confirmée que vendredi matin au cours d'une réunion entre les services de l'Etat et la CABAB au cours de laquelle sera discuté le schéma départemental pour l'accueil des gens du voyage.

inprimatu