RSS
Index > Edition papier > L'opinion

L'opinion - Tribune Libre

Lettre ouverte à M. Jean Castaingts

10/06/2010

Kotte Ecenarro, Philippe Garcia, Georges Labazée, François Maitia, Christiane Mariette, Bernard Molères, Yves Salanave-Pehé, Bernard Soudar / Conseillers généraux

Objet : Lettre ouverte «Quand une année jacquaire est prétexte à célébrer un seul Jacques ?» et «A qui profite ce Festival de canne(s) au Château de Laas ?»

Monsieur le Président,

Cette année 2010 présente la particularité d'être jacquaire et l'affluence des marcheurs devrait y être encore plus importante. Incontournable, notre Département bénéficie historiquement du passage des grands itinéraires historiques menant à Compostelle avec les voies du Puy-en-Velay, de Tours et d'Arles.

Notre patrimoine est à ce point exceptionnel que plusieurs grandes étapes bénéficient d'un classement au Patrimoine mondial de l'Unesco : la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne, l'église de l'Hôpital Sainte-Blaise, la cathédrale Sainte-Marie à Oloron-Sainte-Marie et bien entendu la Porte Saint-Jacques à Saint-Jean-Pied-de-Port sans oublier la portion du chemin du Puy d'Aroue à Ostabat.

Parmi toutes ces étapes, il se trouve aussi Navarrenx se trouvant sur la voie du Puy-en-Velay et pourtant... le Département semble avoir décidé que cette commune du Béarn-des-Gaves permettrait d'y consacrer pleinement l'année jacquaire, avec l'organisation d'une journée pour la moins étonnante.

Nous sommes, ainsi, étonnés de découvrir, incidemment, une opération baptisée «Le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques présente : le bon chemin 2010, année Jacquaire», les samedi 26 et dimanche 27 juin à Navarrenx.

Devant une telle expression, nous attendions la mutualisation de tous les territoires concernés par les chemins de Compostelle et bien entendu la préparation bien en avant de cette opération menée sur l'unique territoire du conseiller général de Navarrenx.

A aucun moment, les membres des commissions éducation et culture, tourisme n'ont été saisis ou informés de l'organisation de cette journée. A aucun moment, les conseillers généraux des cantons qui voient passer chaque année, des milliers de pèlerins, n'ont été consultés pour cet événement où il est annoncé notamment des randonnées autour de Navarrenx alors qu'ils auraient pu avec les élus concernés (maires, président d'intercommunalités...) aider au bon déroulement de l'opération.

Les représentants des Offices de tourisme seraient invités mais par qui ?

Année jacquaire nous direz-vous et il est logique que «Jacques» soit célébré mais quel Jacques ? Notre étonnement ne cesse de croître quand nous voyons annoncé un grand rendez-vous des «Jacques» et pas des moindres : Jacques Chancel, Jacques Barrot (membre du Conseil constitutionnel), Jacques Rigaud (ancien directeur de cabinet du Ministre Duhamel).

Comment comprendre ce «rassemblement des Jacques» à la limite du culte de la personnalité ? Au-delà de cela, nous assistons à un véritable déni de communication, de démocratie et de reniement de la présence d'autres conseillers généraux de gauche sur le territoire.

C'est pourquoi nous tenons très fortement à vous interpeller sur le montant de l'aide départementale à ces journées des 26 et 27 juin et nous exigeons des réponses précises et argumentées sur cette opération au montage opaque.

Notre Groupe se réserve, donc, le droit de s'opposer à ce dossier, si l'ensemble des Conseillers généraux n'est pas associé à cette année Jacquaire.

Mais, un événement en cachant un autre, nous sommes tout aussi réservés sur l'organisation du Festival de Canne(s) au Château de Laas, les 12 et 13 juin prochains.

Là aussi, les élus n'ont pas été ni informés, ni associés à l'organisation d'un tel événement qui devrait voir la participation du journaliste Christophe Hondelatte.

Au nom de la nécessaire transparence et de notre mission de bonne gestion des deniers publics, nous demandons un bilan financier précis avec détail des postes budgétaires de ce Festival.

Il nous serait très agréable de connaître le montant de l'intervention financière du Département, pour cette manifestation.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de notre considération distinguée.

inprimatu