RSS

Pays Basque découverte Lejpb-rekin batera

Ostegunero
Ljpb-rekin

Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

La foire au pottok d'Espelette veut se refaire une santé après une édition 2 009 manquée

p005_01.jpg

27/01/2010

Sébastien VAÏSSE

Si l'édition 2 009 de la traditionnelle foire au Pottok d'Espelette avait été marquée par une conjoncture économique difficile (crise, ndlr) jumelée à des conditions météorologiques peu propices à mettre les sabots d'un pottok dehors, l'édition 2 010 s'annonce différente à bien des égards. Tout d'abord en termes de fréquentation puisqu'hier matin, à l'heure de l'ouverture de la foire, pottok, exposants et visiteurs ne manquaient pas à l'appel même si pour certains, on est encore loin de la fréquentation d'antan : «c'est quand même assez calme par rapport à ce qu'on a pu connaître avant. C'est la crise... comme partout» explique un habitué de la Foire présent hier matin pour la foire aux Equins et pour le concours de Pouliches.

Un constat que ne partage cependant pas le local d'Espelette, Peio Dospital : «ça a l'air plutôt bien parti mais surtout ça n'a rien à voir avec l'année dernière. Il y a beaucoup d'exposants, tout est plein et il a fallu se battre en mairie pour avoir les places» explique «Doxpi» conscient toutefois des difficultés du marché du pottok : «le problème, c'est qu'il y a trois ans le pottok valait à peu près une centaine d'euros alors qu'aujourd'hui, c'est descendu à 80 euros. Quand on sait que l'inscription à la foire revient à 90 euros».

Programme du jour

Exposition et vente de pottok, concours de pottok, exposition avicole par le GAPAL, baptême gratuit avec le centre équestre Zaldika, promenades en calèches avec Zaldikaroa, démonstration de ferrage par un maréchal-ferrant, dégustation de produits régionaux, bonne humeur et convivialité... autant d'ingrédients qui rythment l'événement pendant ces deux jours où le poney «made in» Pays Basque est roi.

A noter, aujourd'hui au marché couvert d'Espelette et pour la première fois à cette occasion, la présentation de huit races (sur neuf existantes) de chevaux de trait français. A 15 heures, aura également lieu le traditionnel concours de chevaux lourds (marché couvert) organisé par le syndicat des éleveurs qui présentera cette année une quinzaine d'étalons de trois à sept ans et une vingtaine de pouliches.

En fin de matinée, la pelote viendra donner une note sportive à l'événement (11h-trinquet). Heguiabehere-Oyhenart (champion de France amateur 2 010) seront aux prises avec la paire Bielle-Ducassou, vainqueurs de la dernière Coupe du Monde à Cuba.

inprimatu