RSS

Pays Basque découverte Lejpb-rekin batera

Ostegunero
Ljpb-rekin

Index > Edition papier > L'opinion

L'opinion

1er juillet 1946 il y a 63 ans :

01/07/2009

Après avoir été interrogé par un juge d'instruction, M. Marc Legasse, 28 ans, a été inculpé de menées portant atteinte à la sûreté de l'Etat Français puis écroué. Il a refusé d'être assisté d'un avocat et a commencé une grève de la faim. Cette arrestation intervient à la suite d'une enquête ouverte sur les agissements d'un «Mouvement Nationaliste Basque» groupant quelques jeunes gens et dont Marc Legasse était l'actif animateur. Ce mouvement réclame pour le Pays Basque un statut dans la République Française. Il fit imprimer à la veille des élections législatives du 2 juin une affiche dont voici le texte :

«Basques ; abstenez vous poliment le 2 juin. Ne vous immiscez pas dans les affaires d'un peuple auquel vous n'appartenez pas et refusez par conséquent d'envoyer des députés légiférer pour nos voisins du Nord de l'Adour. Vous donnerez ainsi une magnifique leçon de bonne éducation à tous les Gazcoïnak assez mal élevés pour s'occuper des affaires du peuple basque. Descendant du plus ancien peuple de l'Europe, héritiers d'une législation qui a fait l'admiration du Monde, les basques se doivent de se tenir en dehors de ces sordides mêlées électorales au cours desquelles une bande de pantins et de polichinelles se dispute âprement le monopole de l'exploitation politico-touristique d'Euskadi.

Signé : Le Comité Basque de Libération.»

Cette affiche fut saisie sur l'ordre des autorités avant qu'on ait pu l'exposer et une enquête ouverte. C'est à la suite de cette enquête que l'arrestation de M. Legasse fut opérée. Ajoutons que le «Mouvement Nationaliste Basque» ne bénéficie pas de la faveur du public. Sur cent mille basques français environ quelques dizaines seulement paraissent s'y intéresser. Les autres basques français très attachés à la Mère-Patrie, réprouvent tout esprit d'autonomie et ne prennent pas au sérieux les agissements des jeunes fanatiques qu'ils considèrent d'ailleurs comme des plaisantins.

(Marc Legasse sera maintenu en détention pendant 18 jours n.d.r.)

inprimatu