RSS

Pays Basque découverte Lejpb-rekin batera

Ostegunero
Ljpb-rekin

Hasiera > Paperezkoa > L'opinion

L'opinion - Tribune Libre

Mort de Robert Lafont

26/06/2009

David Grosclaude / président de l'IEO

L'histoire de l'occitanisme est liée à l'IEO, et l'histoire de l'IEO est liée à Robert Lafont. Il fut un des fondateurs de l'Institut d'Etudes Occitanes, il en fut secrétaire général, puis président. C'est donc tout d'abord la mémoire du fondateur et de l'ancien président que l'IEO salue.

La mort de Robert Lafont a créé une grande émotion dans l'ensemble de l'occitanisme, mais aussi bien au-delà. L'écrivain, l'historien, le sociolinguiste et le militant qu'il fut était connu et reconnu ; en Occitanie, en France, en Europe et dans le monde. Dans tout son travail et toute son oeuvre, il y eut toujours cette force qui donne de la dignité à la langue occitane. A l'entendre et à le lire, nombreux sont ceux qui ont trouvé l'énergie pour s'engager sur le chemin du combat pour la promotion et la reconnaissance de la langue et de la culture occitane. Robert Lafont aura influencé et formé plus d'une génération de militants occitanistes. Il fait partie de ceux qui ont permis à nombre d'occitans de reprendre espoir quand tout semblait annoncer la mort de la langue occitane et du pays qui la porte.

Il est certain que le chemin de Robert Lafont ne fut pas toujours celui de l'IEO. Des divergences, des conflits de générations firent qu'il délaissa l'IEO pendant quasiment 25 ans.

A la femme qui partageait sa vie au quotidien, à ceux qui étaient proches de lui, nous leur apportons toute notre affection. Nous leur disons aussi que Robert Lafont manquera à l'occitanisme, et à l'Occitanie.

inprimatu