RSS

Pays Basque découverte Lejpb-rekin batera

Ostegunero
Ljpb-rekin

Hasiera > Paperezkoa > Pays Basque

Pays Basque

Le Collectif du Pays Basque interpelle le plus grand producteur d'OGM d'Europe

16/04/2009

Goizeder TABERNA

La contestation s'amplifie sur le territoire espagnol, chez le plus grand producteur d'OGM d'Europe. Aujourd'hui, les mobilisations contre les OGM vont s'étendre à toute l'Europe. Ainsi, en préambule de la manifestation qui aura lieu samedi prochain à Saragosse, le Collectif Alerte OGM a appelé au rassemblement, aujourd'hui, à 12 heures, devant le Consulat d'Espagne.

«Peu à peu, la population espagnole s'est appropriée de ce débat», commente Maite Goienetxe, membre du Collectif Alerte OGM Pays Basque. En effet, l'Etat espagnol a produit 79 300 ha en 2008, dont 5 200 ha en Navarre. La Communauté Autonome Basque s'est déclaré «région sans OGM», cependant «cette décision entre dans les compétences de l'Etat», commente Maite Goienetxe.

Circuit sans OGM impossible

Et c'est en Aragon, où la production est la plus grande (33 000 ah) que vont se réunir les anti-OGM. Dans cette région, les paysans ne peuvent pas produire sans OGM, tellement la contamination est grande. Et «il est impossible d'assurer un circuit sans OGM», affirme la militante du collectif basque. Les agriculteurs du Pays Basque nord pourraient acheter du maïs OGM en Navarre, par exemple. C'est le cas du soja originaire du Brésil et de l'Argentine qui s'est installé dans le marché européen.

Toutefois, le groupe des Etats européens qui ont appliqué le moratoire sur l'OGM enfle. Mardi, l'Allemagne a interdit la production d'OGM MON810 de Monsanto dans son territoire. Il a ainsi rejoint les Etats qui l'ont fait avant lui : l'Autriche, la France, la Grèce, la Hongrie et le Luxembourg. Une décision qui se base sur deux nouvelles études qui démontrent que la semence présente un risque pour certains insectes, tels que les coccinelles, les papillons et les puces d'eau.

Elle n'est cependant pas du goût de la Commission européenne. Le président de cette dernière s'est personnellement impliqué pour relancer au sein des Etats récalcitrants la culture du Mon810. En plus, l'autorisation de l'Europe arrive à échéance fin 2009, et une procédure de renouvellement pour dix ans est en cours.

Toutefois, les ministres européens jouent la prudence et ont mis leur veto, début mars, à une proposition de la Commission visant à contraindre l'Autriche et la Hongrie à revenir sur l'interdiction des OGM.

Environnement

Le moratoire appliqué par l'Etat français depuis les Grenelles de l'Environnement est régulièrement remis en question par Bruxelles. «Le principe de précaution avait été activé sur des doutes sérieux étayés après l'examen de très nombreuses études concernant, pour leur plus grande partie, des problématiques environnementales», explique le Collectif alerte OGM. En 2007, 521 ha d'OGM étaient cultivés en Pays Basque nord.

inprimatu