RSS

Pays Basque découverte Lejpb-rekin batera

Ostegunero
Ljpb-rekin

Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Pêche 64 impulse l'espace rivière en Pays Basque

p005_ph01_2.jpg

13/01/2009

Claire Revenu-Jomier

20 000 pêcheurs résidents en Pays Basque, 40 000 touristes pêcheurs et 200 000 nuitées par an, les chiffres parlent d'eux-mêmes, la pêche en rivière est une affaire qui vogue.

Depuis 2006, le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques impulse, en partenariat avec la Fédération Départementale de Pêche et le Comité Départemental du Tourisme, l'organisation et la valorisation durable de la filière halieutique : Pêche 64.

«Au niveau du tourisme, on compte 1 500 lits labellisés «Pêche 64» dans le département des Pyrénées-Atlantiques» explique Guillaume Barranco, chargé de mission de Pêche 64 au siège de la structure à l'Office de tourisme de Soule, à Mauléon.

«On compte 13 hébergeurs en Pays Basque, dont 9 en Soule. Les quatre autres sont installés dans les secteurs des Nives et de la Nivelle. Pourquoi si peu ? Parce qu'au départ notre zone test ne concernait pas ces territoires. C'est ce qui va changer en 2009 : on va y renforcer l'aspect labellisation. Il existe un parcours à Saint-Martin-d'Arrossa. Les aménagements sont en cours, l'ouverture est prévue en mars 2010. Et un projet démarre à Ustaritz».

3 000 km

L'objectif de Pêche 64 est de structurer de manière durable toute l'activité de pêche, depuis la restauration des milieux aquatiques et la pérennisation des ressources piscicoles jusqu'à la mise en marche d'une offre de produits de loisirs de qualité, source de retombées économiques pour les acteurs locaux (AAPPMA, détaillants de matériel, hébergeurs, guides de pêche, etc.). On compte au total près de 3 000 km de cours d'eau classés en 1re catégorie dans les Pyrénées-Atlantiques, c'est-à-dire majoritairement peuplés de truites. Les meilleurs parcours se trouvent dans les vallées des Gaves de Pau, d'Ossau, d'Aspe, de Mauléon, des Nives ainsi que dans le Gave d'Oloron.

Le processus s'appuie sur trois axes. Tout d'abord, la gestion de l'espace rivière c'est-à-dire protéger et gérer cet espace en tenant compte de la diversité des usages et des activités économiques : industrie, agriculture... (ex : mise en oeuvre d'un plan de gestion piscicole, création de parcours expérimentaux ou coins de pêche). Ensuite, la structuration des acteurs c'est-à-dire organiser, coordonner et développer la filière halieutique (ex : structuration de la filière des guides de pêche, développement de la pratique à destination des jeunes). Et enfin, la valorisation de la filière c'est-à-dire qualifier et promouvoir une offre tourisme pêche (ex : politique de labellisation des hébergements et des services, définition d'une stratégie marketing).

«L'activité représente un chiffre d'affaire de 8 millions d'euros. Elle participe au développement des territoires ruraux et du Pays Basque intérieur».

inprimatu