RSS

Pays Basque dťcouverte Lejpb-rekin batera

Ostegunero
Ljpb-rekin

Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Joyeux NoŽl au travail !

p006_01_pomp.jpg

24/12/2008

Claire Revenu-Jomier

S'il est courant de trouver des magasins ouverts certains jours comme le lundi de Pâques ou le 11 novembre, le jour de Noël reste un cas à part dans la famille des onze jours fériés que compte notre calendrier. Que l'on croie ou non à la naissance de Jésus Christ il y a 2 008 ans ne change rien au fait que le 25 décembre est un jour non ouvré unanimement respecté. Seuls quelques professionnels dont le métier exige qu'ils travaillent sont sur le pont ce jour-là. La plupart n'ont pas le choix, ils offrent un service incontournable. Ils sont pompiers ou personnels hospitaliers. D'autres y trouvent un intérêt. Ils sont commerçants et c'est grâce à eux qu'on peut manger du pain frais et de la bûche ce jour-là.

«Je travaille le jour de Noël une année sur deux» explique une aide-soignante du service de chirurgie de la clinique Sokorri à Saint-Palais. «C'est le roulement, c'est comme ça. Il faut bien que certains travaillent ! Je suis là de 8h à 20h. Les enfants passent Noël sans leur maman. On le fête la veille. Je récupérerai mon jour».

Aucune disposition légale ne rend obligatoire le chômage d'un jour férié autre que le 1er mai. Mais la plupart des conventions collectives prévoient que tout ou partie des jours fériés légaux seront chômés. Principe : en dehors du 1er mai, tous les autres jours prévus par l'article L.222-1 du code du travail n'ouvrent droit, en l'absence de dispositions conventionnelles plus favorables, à aucune majoration de salaire.

Accidents de fêtes

«Dans les hôpitaux, c'est toujours la même chose. Les effectifs sont fixes quel que soit le jour, en tout cas aux urgences et en réanimation» selon un cadre de santé de l'hôpital de Bayonne. Noël est-il un jour particulier aux urgences ? «C'est imprévisible. On constate le même phénomène que les samedis et les dimanches, les gens viennent parce que leur médecin généraliste ne travaille pas. On a aussi davantage de personnes âgées oubliées pour les jours de fête ou de vacances... Et sinon, les accidents typiquement liés aux fêtes comme des chocs à l'oeil avec le bouchon de champagne, ou les blessures aux mains en ouvrant des huîtres».

À la tour de contrôle, on ne fait pas davantage relâche mais «ce n'est vraiment pas un jour de travail particulier» explique un responsable. «Les jours fériés, les week-ends, ça fait partie du métier». L'actualité en Pays Basque et dans le monde faisant fort peu de cas des jours fériés, les médias veillent à l'information des lecteurs et des auditeurs. Marie-Pierre Erguy, rédactrice en chef adjointe de France Bleu Pays Basque trouve que Noël au travail est une journée plutôt tranquille. Il lui est cependant déjà arrivé de devoir différer son retour chez elle pour cause d'actualité de dernière minute.

Le 25 décembre est un jour redouté par les pompiers. «Ce qu'on craint le plus, c'est les tentatives de suicide» explique-t-on à la caserne de la Butte aux Cailles à Anglet. «Les gens font un bilan à la fin de l'année, ressassent tout ce qui va mal. Certains tentent de mettre fin à leurs jours, ou de faire passer un message».

Le boulanger de Tardets n'a pas ces problèmes. «Je travaille jusqu'à 13h» raconte Didier Dagassan. «Le jour de Noël, les clients viennent chercher plus de pâtisseries que d'habitude». Ce jour-là, il se lève une heure plus tôt, à trois heures...

Tous les 28 ans

Les jours fériés fixes se retrouvent distribués de la même façon sur les jours de la semaine tous les 28 ans, pour cause d'années bissextiles. Au cours de ce cycle de 28 ans, chaque fête fixe tombe exactement quatre fois sur chacun des sept jours de la semaine (au cours d'un cycle de 28 ans, le 1er janvier tombe quatre fois un lundi, quatre fois un mardi, etc.) En revanche, pour une année donnée, un nombre plus ou moins grand de fêtes fixes tombent la semaine ou le week-end ; il y a donc de «bonnes» et de «mauvaises» années. La meilleure configuration s'est présentée en 2000, avec seulement deux fêtes tombant un week-end (le 1er janvier et le 11 novembre tombaient un samedi). Cette configuration se retrouvera en 2 028. Plus que 20 ans !

inprimatu