RSS

Pays Basque découverte Lejpb-rekin batera

Ostegunero
Ljpb-rekin

Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

Un réseau de kinésithérapeutes de garde pour traiter la bronchiolite des tout-petits

30/10/2008

A.P.

La bronchiolite est une affection pulmonaire qui touche les enfants de 0 à 2 ans. Le responsable est un virus (VRS, virus respiratoire syncitial) qui provoque une épidémie chaque hiver d'octobre à mars. Elle provoque une fabrication importante de glaires qui gênent la respiration de l'enfant, et le font tousser, surtout la nuit.

Toutefois, cette maladie est sans gravité et nécessite rarement une hospitalisation, si le traitement est réalisé correctement. Bien traitée, la bronchiolite est en général de courte durée, une dizaine de jours. L'enfant peut continuer à tousser légèrement pendant quelques semaines. Les symptômes se présentent par une respiration difficile et bruyante, de l'agitation et des difficultés à dormir.

Alors que faire ? Il faut amener l'enfant chez un médecin qui vérifiera s'il s'agit bien d'une bronchiolite. Si c'est le cas, il lui prescrira un traitement adapté ou l'enverra à l'hôpital en fonction de son état. Le plus souvent le médecin va prescrire des séances de kinésithérapie respiratoire.

Le réseau

Il existe un réseau régional de kinés de garde, Réseau Bronchiolite Aquitaine, qui permet grâce à un numéro spécial de trouver un kinésithérapeute sur son secteur.

Il y a actuellement trois kinés de garde au Pays Basque, deux sur la côte entre Hendaye et Bayonne, et un à l'intérieur qui interviennent pour garantir la meilleure prise en charge possible des nourrissons. Les tours de garde débutent pour une période qui va du 1er novembre à début mai 2009. Pampi Tellechea est kiné à St-Pée et fait partie des trois kinés de garde : «c'est très important qu'il y ait ce réseau ; nous travaillons les week-ends ainsi que les jours fériés. On est toujours joignable, et il faut que l'enfant arrive avec une ordonnance où sont prescrites des séances de kinésithérapie respiratoire.»

Traitement non-invasif

Trois étapes sont nécessaires dans le traitement du kinésithérapeute : le lavage du nez, le désencombrement bronchique par des pressions pour faire sortir l'air, et la toux provoquée pour faire remonter les glaires. Des techniques qui ne plaisent pas toujours au bébé, mais qui ne sont pas dangereuses, et qui évitent un traitement de type antibiotique. «C'est un traitement non-invasif, car on agit de l'extérieur, par des manipulations» précise Pampi.

A préciser, les kinés insistent sur le fait qu'au bout de trois bronchiolites, on considère que l'enfant fait de l'asthme.

Réseau Bronchiolite Aquitaine : N° indigo : 0 820 825 600

inprimatu